Le béton projeté : des effets potentiellement graves sur la santé

Le béton projeté n’est pas un béton classique. Sa spécificité tient à la fois à son mode d’application par projection mais également à sa composition. Le mélange à projeter est composé de ciment, de sable, de graviers ou de gravillons, éventuellement d’eau, d’adjuvants (selon la technique de projection) et de fibres. La projection est génératrice d’aérosols, sous forme de poussières humides ou d’eau.

Ce risque doit ainsi être pris en en compte car les conséquences sur la santé des salariés peuvent être graves. Pour exemple, les conséquences qui sont diverses peuvent être :

- l'irritation de la peau par le ciment, pouvant conduire à un dessèchement de la peau, à des crevasses et des brûlures chimiques. Il peut même causer des brûlures au troisième degré;

- l'eczéma allergique (dermite de contact) dû à des impuretés du ciment (chrome). Cette réaction qui peut survenir tardivement est irréversible une fois installée.

- l'irritation oculaire en cas de projection de ciment dans les yeux qui peut provoquer une irritation voir une inflammation immédiate ou différée.

- la rhinite (inflammation des parois nasales) provoquée par l’inhalation de ciment sec.

- une pathologie broncho-pulmonaire, bronchite chronique et atteinte de la fonction respiratoire par l’inhalation de poussière de ciment. Le béton contient de la silice cristalline.

Une exposition prolongée peut aggraver les maladies du système respiratoire et des poumons et causer la silicose. Le ciment contient également du chrome VI. Ce produit est classé comme cancérigène pour l’homme. La prévention des risques repose sur les principes généraux de prévention.

Aussi, il convient d’éviter autant que possible le contact des opérateurs avec le ciment. Pour vous aider dans cette démarche de prévention, la fiche sur le béton projeté, vous propose quelques mesures de prévention (non exhaustives) à mettre en œuvre.

Téléchargez le livret BTP : DAP_LivretBTP_19Avril2021